Incarnez un Hero recherché par l'Etat, un Villain pourchassant les Heroes ou encore un mortel dans la lutte entre le Bien et le Mal.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le repos du Helmut

Aller en bas 
AuteurMessage
Helmut VonDelamolinette

avatar

Nombre de messages : 30
Points : 3571
Réputation : 2
Date d'inscription : 29/03/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
350/500  (350/500)
Pouvoir: Booster ou débooster les abilités

MessageSujet: Le repos du Helmut   Ven 1 Mai - 19:01

Helmut observait le paysage. Manhattan était vraiment magnifique vue du sommet de la statue de la liberté ...

Mais n'allons pas trop vite en besogne et faisons un léger retour en arrière.

Après les évènements de Central Park et tout ce qui s'ensuivit, il était inutile de dire qu'Helmut était exténué.
Revenu chez lui, il s'était rendu compte que le lit n'était pas le seul endroit où on pouvait se reposer. L'air frais lui ferait du bien, on le lui avait toujours dit.

L'eau fraîche, par contre, était moins reposante ...

C'est ainsi qu'il avait erré sans but précis dans New York, ce qu'il avait rapidement arrêté en raison de sa fatigue. Marcher ne reposait pas ...

Lorsqu'il vit l'affiche, il avait su se qu'il devrait faire. Elle disait :
Fatigué de votre retour de Central Park ? Vous ne savez pas où aller ? Venez sur la Statue de la Liberté, sur Liberty Island, en passant par le bateau Manhattan-Liberty Island ! C'est pas cher et ça vaut l'coup !

... avec en-dessous la photo d'une pauv' cruche qui faisait coucou depuis la statue de la liberté ...

Bref, Helmut avait eu une illumination. Il s'était senti légèrement plus énergique, et s'était précipité dans la direction indiquée. Non, il ne savait toujours pas s'orienter dans New York, mais il savait par contre suivre des flèches ...

Arrivé le long de l'Hudson river, une autre flèche l'avait guidé vers le port. Il ne l'avait pas loupée car elle était rose clignotant ... Ca aidait toujours ...

Après avoir acheté son billet, le bateau démarra bruyamment et Helmut s'installa calmement sur le pont.

Calmement ...

Vers le milieu du voyage, lorsque la vue du pont devenait aussi intéressante que possible pour les touristes japonais et anglais ("Oh, wonderful !"), la foule s'intensifia aux alentours de notre Helmut. Celui-ci n'en était pas réellement ravi, et opta pour se lever et se coller au pont avant d'être bloqué sur sa chaise autour d'un millier de gens. Sa légère peur de la foule n'y était pas pour rien ...

Bref, les photos fusaient de partout, et Helmut voulait juste arriver sur Liberty Island lorsqu'une espèce de gros bulldozer se tourna brusquement après avoir mitraillé l'île de Manhattan. Le problème était que ce bulldozer portait un sac à dos aussi gros que son bide, et qui frappa Helmut en plein fouet.

"ACHTUNG !"

Sur ces mots, Helmut fut propulsé en dehors de l'appareil, et plongea immédiatement dans l'Hudson River. L'idée de sortir de l'eau ne lui vint pas tout de suite. Il avait repéré un superbe barracuda d'une longueur impressionnante et d'une beauté éclatante ! Il était tellement ...

*Glurb*

Une ombre tira Helmut ves le haut alors que tout semblait être trop tard, et son souffle lui revint. Lorsqu'il revint à lui quelques instants après, il fixa son sauveur. Sa surprise fut grande.

Il ne s'agissait pas d'un sauveur mais bien d'une sauveuse. La femme était en combinaison bleu foncé et le tenait toujours. Elle était accrochée à la bouée de sauvetage du bateau, qui avait été déployée. Des centaines de têtes dépassaient du bateau, et tous regardaient Helmut, qui lui ne regardait que la femme.

Une fois à bord du bateau, ils se retrouvèrent à deux et notre Allemand engagea la discussion.

"Achtung ! Merci te m'afoir sorti te l'eau ... même si ch'aurais pu m'en sortit tout seul. Au fait, ça fout brancherait un p'tit tiner un de ces quatre ?"

Pour toute réponse, la femme soupira, lui envoya une couverture, et sauta à nouveau par-dessus le pont, vers d'autres horizons.

La suite du voyage se passa correctement, et Helmut finit comme il était actuellement, au sommet de cette statue. L'air y était beaucoup plus pur, et la vue était merveilleuse. Helmut savourait sa nouvelle vie à New-York. Il effectuait également quelques plans de la plus haute importance. Où se dégoter de nouvelles conquêtes ?

C'est ainsi qu'Helmut, trempé jusqu'aux os, était adossé à la barrière de la statue de la liberté. Il ne se doutait pas qu'une pichenette aurait pu le faire tomber ...

Lorsque le petit Arthur, huit ans, ayant échappé à la vigilance de ses parents, lui fit cette pichenette, Helmut se trouva dans une situation bien délicate. Accrochée à une main à la pierre de la torche de la statue de la liberté, le vide s'étendait sous l'Allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greed
Special
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 24
Points : 3611
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/12/2008

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
125/500  (125/500)
Pouvoir: Invulnérabilité

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Ven 1 Mai - 19:37

Greed se promenait sous le ciel bleu de New York, il était en bas de la statue de la liberté et avait decidé, aujourd'hui, d'y passer la journée... De tout manière, personne ne l'attendait autre part... Il se décida donc à grimper la centaine de marche qui le séparais du sommet de la statue.

Ayant toujours avec lui sont air non-chalant et son sourire narquois il attaqua les marches les mains dans les poches ne faisant pas attention à ce qui l'entourait... Il poussa donc quelques personne sans leurs prêter attention, ce qui lui valut quelques remarques, jusqu'à ce qu'une vienne lui titiller le tympans...


"Tu pourrais faire attention.... Clodo"

Greed se retourna vers sont interlocuteur, ses yeux rouge brillaient comme deux flammes. Greed malgrès qu'il passe sont temps dans la rue se souciais beaucoup de sont apparence. il n'en fallait donc pas plus pour qu'il s'enerve :

"CLODO?!"

Ce crit retentit dans toute la tour et des centaines de têtes se retournèrent vers Greed. Il arriva à une vitesse impressionante vers sont interlocuteur, arma sont poing et frappa en direction de sa tête... Le poing passa à un centimètre de l'homme en question qui, en étant fier de lui, lui dit

"Raté..."

La face de Greed s'ilumina alors d'un sourire non dicimulé, il attrapa la tête de l'homme par derrière et la baissant violemment, il mit malencontresement sont genoux en opposition... Le nez de l'homme se cassa et du sang coula sur le le jean de Greed:

"Mais bordel mon jean!"

Greed venait juste de se rendre compte qu'il était dans la statue de la liberté, qu'il venait de peter le nez de quelqu'un et qu'une centaine de personne le regardait. C'est dans ces cas là qu'une personne normalement constitué se sent tout bête... Pas Greed, il eut un grand sourir et dit seulement un mot avant de grimper les escalier quatres par quatres:

"Tchou!"

Il était maintenant 17h et Greed se promenait sur la torche... Enfin se promenait, il regardait surtout s'il n'y avait pas une jeune fille à son goût... C'est alors qu'il vit un jeune homme acoudé aux barres de protection passer par dessus elles à cause d'un enfant de 8 ans lui daisant une pichnette... Cette scène inspira quelque chose à Greed...

"MOUAHAHAHA"

Il n'en pouvait plus, il dût se reposer sur quelque chose pour se calmer, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eux un tel fou rire...

Au moins ce type aura eux le mérite de lui changer les idées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helmut VonDelamolinette

avatar

Nombre de messages : 30
Points : 3571
Réputation : 2
Date d'inscription : 29/03/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
350/500  (350/500)
Pouvoir: Booster ou débooster les abilités

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Ven 1 Mai - 20:01

Helmut se trouvait toujours dans la même situation délicate. Attaché à une main au sol de la statue de la liberté, il était totalement suspendu, et le vide s'étendait sous lui. Avait-il peur ? Il était totalement effrayé. Il tremblait de tous ses membres et n'était même pas capable de crier. Comment allait-il se sortir de là ?

Alors qu'il se posait la question, un rire jaune jaillit de la terrasse située au-dessus de lui-même. On l'avait remarqué de toute évidence, et voilà qu'Helmut était humilié face à un New-Yorkais, et bientôt plusieurs. Il se devait d'agir ...

Réunissant toutes ses forces, il commença par attacher sa deuxième main à la terrasse, et tira de toutes ses forces pour revenir sur le sommet de la statue. Pourtant, rien n'y faisait. Il n'y parvenait pas.

En désespoir de cause, Helmut fit ce qu'il devait faire.

Tournant sa tête de tous côtés, il cria. Tout était bon pour se faire entendre, et il espérait que quelqu'un viendrait.

De cette manière, il s'humiliait totalement. Y pensait-il ? Certainement pas. Le cerveau d'Helmut était bien trop simple pour ça. Peut-être s'en fichait-il de toute façon. Son seul objectif était de sauver sa peau, en fils de famille riche qu'il était. Il ne pensait qu'à lui, était égocentrique. Sa personne valait plus que les vies de tous les ploucs situés un mètre au-dessus de lui. On devait le sauver, et rien d'autre en comptait. Après tout, il était le grand Helmut VönDelaMolinette !

S'étant rendue compte de la bourde de son fils Arthur, Mme Gratit fut d'abord horrifiée et se mit à son tour à hurler. Une foule de gens se jetèrent alors sur l'endroit où se trouvait Helmut. En quelques secondes, l'Allemand était à nouveau sur la terrasse, en vie et soulagé.

Le gaillard qui l'avait sorti de là semblait être inquiet, et s'assura de sa santé.

"Comment allez-vous Monsieur ?"

En toute honnêteté, Helmut répondit.

"Très pien, mais lâchez-moi à présent, nom d'un Chtung !"

Ayant déjà oublié les gens qui l'avaient sauvé, Helmut se dirigea vers un homme situé légèrement plus loin. Il avait reconnu là l'homme au rire jaune. Lorsqu'il arriva en face de lui, il lui rétorqua :

"Alors, c'est trôle te se foutre d'un homme en danger ? ACHTUNG !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greed
Special
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 24
Points : 3611
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/12/2008

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
125/500  (125/500)
Pouvoir: Invulnérabilité

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Ven 1 Mai - 20:48

L'homme en question se fit remonter rapidement par une personne quelqu'onque, mais au lieu de le remercier comme il se devrait l'homme s'empressa de venir en voir en lui rétorquant:

"Alors, c'est trôle te se foute d'un homme en danger ? ACHTUNG !"

"Ouais plutôt!"

Greed était encore mort de rire et il ne pouvait pas le cacher... Mais même s'il aurait pu il ne l'aurait pas fais. C'est alors qu'il jeta un oeil sur son interlocuteur... Petit, bourgeois, tête de "con" ( celon ses propres mots) Il le regarda dans le plus profond des yeux comme il en avait l'habitude, ses yeux rouge sang se reflaitaient dedans... Et il aimait plutôt ça!

Il continua donc son analyse, Costume d'une grande marque Italienne, petite coupe... Et tout ce qui va avec, le ton qu'avait prit cet homme devant Greed ne lui avait en faite pas plus du tout.
Il n'en attendit pas plus pour réagir une seconde fois devant ce regard insistant:

"Dégage..."

C'était clair et net, Greed lui annonçait un message de prevention... Pour l'acompagner, il mit sont poing à la hauteur de son visage et le recouvrit de carbone, ce qui le rendit d'un bleu foncé mais profond.
Il profita de la surprise pour coller sont doigt glacial sur le front du jeune homme ajoutant:

"ça serait dommage d'habimer ce visage..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr météo

avatar

Nombre de messages : 30
Points : 3637
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
0/500  (0/500)
Pouvoir: Contrôle du climat

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Sam 2 Mai - 11:39

Miroba était assis dans le bateau qui l'emmenait vers la statue de la liberté, il remuait ses pensées, les derniers évènement l'avait totalment déboussolé, il ne savait pas comment réagir et surtout s'il était capable de remonter une nouvelle UHCB ! Enfin ici il se rendait a la statue,il aimait cet endroit ouvert a tout les vents où il pouvait tranquillement s'exercer avec son pouvoir sans qu'il n'y ai personne pour s'en rendre compte.

Une sonnette émit un bruit, le bus s'ébranla et s'arrêta, Mike descendit et se dirigea vers la statue c'était le début de l'automne mais déjà de nombreuses feuilles était a terre.Mike fit un léger coup de vent et les feuilles s'en allèrent vers l'entré de la statue.

Miroba suivit leur direction toujours enfermé dans ces pensés il ne faisait pas attention a ce qu'il faisait, ce n'est qu'en se trouvant au milieu des escaliers montant vers la couronne qu'il remarqua qu'une carapace de feuille virvoltant autour de lui lui cachait entièrement la vue. Et bien c'était d'autant mieux, mais il devait y avoir un de ces courant d'air dans les étages plus haut.

Quoi qu'il en soit Miroba continua son ascencion et s'arrêta pour reprendre son souffle a un étage c'est alors qu'il remarqua des voix


"ça serait dommage d'habimer ce visage..."

Miroba toujours entouré de ses feuilles darbres traversa la pièce ou deux personnes était ocuppé a parlé enfin a se menace,vu de l'extérieur un nuage de poussière et de feuille morte avait envahit la pièce.

Et Miroba décida d'utiliser ce subterfuge pour arrêté les deux hommes.

Une voix déformé par le vent surgit du nuage de poussière

"Homme, pourquoi voudriez-vous, vous détruire mutuellement pourquoi ne pas favoriser la joie et l ebonheur et surtout l'amitié mais très cher je suis là moi simple humain et je vous dit qu'il ne faut surtout pas se battre pour une cause faible"

Même Miroba n'était pas sur du sens de ses paroles mais il souhaitait juste ouvrir les yeux au deux personnes.

Et pour se faire il arrêta son pouvoir les feuilles et la poussière retomba pour révélé Miroba avec une mine suppliante disant " soyez amis et dégagez je voudrais être seul"

" Nous voilà quitte désormais alors je me présente, Michel Rossa de Beauvignon allias Mr météo et vous qui êtes vous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helmut VonDelamolinette

avatar

Nombre de messages : 30
Points : 3571
Réputation : 2
Date d'inscription : 29/03/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
350/500  (350/500)
Pouvoir: Booster ou débooster les abilités

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Sam 2 Mai - 13:45

Lorsqu'Helmut s'approcha de l'homme, ce dernier riait toujours aux éclats. Etait-ce une manie chez lui ? Pourquoi se fichait-il de lui ? Se retrouver suspendu au sommet de la statue de la liberté était-il une situation tellement dérangeante une fois qu'on en était sorti ? L'ignorance d'Helmut était à son apogée ...

A sa question, l'individu répondit fermement :

"Ouais plutôt!"

Helmut était très étonné. Il ne comprenait pas le moins du monde ce qu'il avait devant lui. Pour répondre à sa question, il décida de s'en référer à sa description physique. Cet homme était de taille moyenne et relativement maigre. Ses cheveux étaient en bataille et il portait une paire de lunettes totalement démodées. C'était terrible à voir, pensa Helmut ...

Comme il se rendait compte que l'Allemand le regardait, Greed lança :

"Dégage..."

*Achtung ! Une chose de faite ...*

La franchise et le ton direct de son interlocuteur étonna à son tour Helmut. On ne lui avait jamais craché un tel mot à la figure et il se demandait encore comment l'autre avait osé le faire. Il le regretterait certainement bientôt, l'Allemand allait y veiller ...

A nouveau, Greed réagit avant même qu'Helmut n'ait une chance de faire un mouvement, et il vint placer son poing devant son visage. Etait-ce un poing ? C'était pire que ça ! Le poing de l'homme avait viré au bleu, et semblait dur comme de la pierre ...

"Ca serait dommage d'âbimer ce visage..."

Effectivement, ce serait dommage ... Helmut y pensait, mais ce qui le préoccupait principalement était tout autre.

"Dites-moi ... Ch'aime peaucoup fotre cant, il est stylé et la prillance met fotre tein en faleur ... [HJ : Ben tiens xD] Si che puis me permettre, où l'afez-fous troufé ? ACHTUNG !"

Il voulait réellement le même, et ce vite ! Si le gant ne se trouvait pas, il était certain qu'un prix pourrait être négocié ...

Mais alors qu'il attendait sa réponse, une voix étrange surgit de nulle part. C'était comme ses voix de supermarché issues du micro accroché au plafond, et qu'on entend partout. Elle vous trotte dans la tête et vous ne pouvez vous l'empêchez de l'écouter ... Le même style de voix surgit donc.

"Hommes, pourquoi voudriez-vous, vous détruire mutuellement pourquoi ne pas favoriser la joie et l ebonheur et surtout l'amitié mais très cher je suis là moi simple humain et je vous dit qu'il ne faut surtout pas se battre pour une cause faible"

Mais à qui appartenait cette vois moralisatrice ? Pourquoi parlait-elle de destruction ? Pensait-elle que les deux hommes allaient se battre ? Le ridicule de la chose était amusant. Il n'y aurait certainement pas eu de bagarre, Helmut se serait immédiatement débarassé de son adversaire sans trop de soucis ... Et puis, tout ce qu'il avait fait était poser une question !

L'identité de l'interlocuteur restait mystérieuse. De qui s'agissait-il ? Qui était ce moralisateur qui se faisait tant d'idées et qui osait sous-estimer le jeune Allemand ?

Et puis, il comprit.

Il s'agissait de sa mère qui avait finalement trouvé un moyen d'entrer en contact avec lui. Voilà un petit temps qu'il attendait qu'elle y parvienne ... C'était sa mère après tout. Mais comment sa voix modifiée était-elle arrivée jusque là (ça ne devait pas être bien compliqué de masquer la voix après tout) ? Quelle mère ...

Helmut entreprit de lui faire plaisir. Il lui répoondit en Allemand, ce qui suit sera donc une traduction sans accent [xD].

"Oui, Maman, je suis là, je vais bien ! Ne t'inquiète pas pour moi, je l'aurais massacré de toute façon, mais je ne voulais pas lui faire de mal, tu me connais ! New York est superbe comme ville ! Comme tu vois, d'ici, j'ai une super vue. Regarde ! Là, c'est Manhattan ! Isn't it amazing ? L'accueil fut chaleureux et tout s'est passé sans encombre depuis que je suis arrivé. L'hôpital de New York est très beau ... non, oublie cette histoire ! Alors, comment es-tu arrivée là ? Et comment va Papa ? Et Oncle Ahrend ? Et tante Brita ?"

A ce moment, un tas de feuilles flottantes se déposèrent au sol pour dévoiler un homme de taille moyenne, certainement un Bourgeois français. Il le dévisagea, et prit la parole.

"Nous voilà quitte désormais alors je me présente, Michel Rossa de Beauvignon allias Mr météo et vous qui êtes vous ? "

Bien entendu, Helmut était bien trop perspicace pour ne pas comprendre le subterfuge utilisé pour "l'étranger". Sa mère ne savait vraiment rien cacher à son fils ...

Il s'approcha de l'homme et se mit à lui tirer les cheveux.

"Allez, Maman, je sais que c'est toi !"

[HJ : les deux derniers monologues d'Helmut ont été prononcés en Allemand, donc à moi que vos persos ne comprennent l'Allemand, ils n'ont rien entendu Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greed
Special
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 24
Points : 3611
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/12/2008

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
125/500  (125/500)
Pouvoir: Invulnérabilité

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Sam 2 Mai - 15:53

"Dites moi... Ch'aime peaucoup fotre cant, il est stylé et la prillance met fotre tein en faleur ... Si che puis me permettre, où l'afez fous troufé? ACHTUNG"

L'attitude du jeune homme avait changée, il n'était plus agressif, au contraire! Ce qui eut le dont d'enerver en plus Greed... La rage monta en lui comme le carbone dans sont poing... Juste avant qu'il ne décroche un coup de poing en pleine figure une tornade de feuille l'aveugla et une voix toute gentille et toute fine en parut:


"Hommes, pourquoi voudriez vous vous détruire mutuellement pourquoi ne pas favoriser la joie et le bonheur et surtout l'amitié mais très cher je suis là moi simple humain et je vous dit qu'il ne faut pas se battre pour une cause faible

C'est alors que le jeune homme venant d'être sauvé prononça un monologue d'une langue inconnue à Greed... De l'allemand surement. Il ne comprenait rien et celà l'irritait quelque peut.
L'homme à la petite voix fluette sorti du nuage et se presenta à Greed et au jeune bourgeois, le jeune "allemand" se dirigea alors vers l'homme et lui tira les cheuveux en continuant à parler allemand. S'en était trop, Greed jeta ses lunettes et se dirigea lentement vers l'allemand. Il lui tapota l'épaule ce qui eu pour consequence que le jeune homme se retourna vers lui :

"Ce gant? CE GANT? Tu sais... Je sais pas si tu pourra le trouver dans le premier magasin mais tout ce que je peux te dire... C'est qu'il est très doux! Tiens tu m'en dira des nouvelles!"

Greed décrocha sont poing telle une fusée en plein dans la face du jeune homme qui fut exoulsé à une petite dizaine de mètres... Non mécontant de ce qu'il venait de faire eut un petit rire narquois comme à son habitude.
Il se retourna devant l'homme à la voix fluette et le regarda dans les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr météo

avatar

Nombre de messages : 30
Points : 3637
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
0/500  (0/500)
Pouvoir: Contrôle du climat

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Sam 9 Mai - 8:56

Miroba arborant un sourire attendait la réaction des deux personnes qui se trouvaient dans la salle.Logiquement deux personnes normales auraient eu une peur bleue et ce serait enfuis ou resté petrifié, mais ces deux personnes devaient surement avoir un grain dans l'engrenage, le premier qui avait l'air d'un homme de la haute société du genre snob,très snob,trop snob. Du genre grande gueule mais petite pluie, Miroba ne savait pas qu'il avait déjà cerné la personne.La deuxième personne qui lui était assez imposant avec son poing levé avait l'air d'émerger d'un nvx social déjà plus bas ce qui lui rendait des traits plus durs.

Enfin Miroba était apparu de son nuage de poussière et cet a ce moment là que le snob s'écria comme s'il connaissait depuis toujours,il commenca un énorme monologue en...Allemand. Miroba ne comprenait rien de ce que l'individu racontait mais il comprit vite que cet homme snob avait vraiment un problême lorsque il commenca à lui tirer les cheveux. Miroba étonné ne put réagir et il resta là a se faire tirer les cheveux par un stupide allemand.

Mais heureusement le deuxième homme l'espèce d'armoire a glace s'approcha du stupide allemand lui tapota l'épaule.L'allemand s'interrompit et se retourna.L'armoire à glace lui lança

"Ce gant? CE GANT? Tu sais... Je sais pas si tu pourra le trouver dans le premier magasin mais tout ce que je peux te dire... C'est qu'il est très doux! Tiens tu m'en dira des nouvelles!"

L'allemand s'écroula au pied de Miroba.Miroba glissa son regard vers l'allemand et remonta tout droit vers les yeux de l'armoire a glace.Tout deux se regardèrent dans les yeux, un malaise allait s'installé, Miroba prit les devant.

"Ouf!! Merci monsieur je ne sais vraiment pas ce que cet homme à mais merci. Puis je faire quelque chose pour vous remercier ?"

Miroba n'avait pas prit ses airs de bourgeois il avait parlé a l'individu comme deux personnes qui font connaissance.De plus pour être sur que l'homme ne s'emporte pas Miroba changea légèrement la températur au lieu de faire 11 degré il en faisait mnt 15 suivit d'un rayon de soleil pour agrémenter cette journée d'automne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helmut VonDelamolinette

avatar

Nombre de messages : 30
Points : 3571
Réputation : 2
Date d'inscription : 29/03/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
350/500  (350/500)
Pouvoir: Booster ou débooster les abilités

MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   Jeu 26 Aoû - 13:39

Helmut n'en revenait pas que sa mère puisse à nouveau s'immiscer dans sa vie, et encore sous une forme entièrement différente, discrète ! Bien entendu, il ne lui en voulait pas, car il savait que cela partait d'une bonne intention. C'est pour cette raison qu'il lui avait fait comprendre qu'il n'était pas naïf grâce à une phrase en Allemand.

Ce qui étonna fortement Helmut fut la réaction de l'homme. Alors qu'Helmut venait de finir sa phrase, Greed répondit à sa question :

"Ce gant? CE GANT? Tu sais... Je sais pas si tu pourra le trouver dans le premier magasin mais tout ce que je peux te dire... C'est qu'il est très doux! Tiens tu m'en dira des nouvelles!"

Helmut n'eut même pas le temps d'assimiler ce que l'homme venait de dire lorsque ce dernier fit un acte que jamais l'Allemand n'avait compris pour ce qu'il était.

Il le frappa violemment à l'aide de son "gant".

Avant de s'évanouir, Helmut pensa :

*Quel joli ciel dégagé ...*

Et il perdit conscience.

[HJ : désolé, c'est pas très long, mais vous aviez qu'à pas l'assommer !!! Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le repos du Helmut   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le repos du Helmut
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» Repos après un long voyage
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Repos bien mérité dans une taverne.
» L'Auberge du Repos Eternel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes Revenge RPG :: New York :: Ellis Island :: Statue de la Liberté-
Sauter vers: